novembre, 2005

Le Mors aux dents dans Le Monde des livres

Vladimir Pozner par Willy Ronis.

Vladimir Pozner par Willy Ronis.

Dans Le Monde des livres, Vladimir Pozner lu et vu par l’écrivain Dominique Desanti et le photographe Willy Ronis

Gengis Khan contre Lénine
Le Mors aux dents, de Vladimir Pozner

Vladimir Pozner (1905-1992) parlait quatre langues, mais tous ses livres sont écrits en français. Il est né et mort à Paris. Il avait 26 ans quand son grand aîné en songes insensés, Blaise Cendrars, lui posant sur l’épaule son bras unique de grand mutilé de guerre, lui demanda : « Pour ma collection, fais-moi donc une vie d’aventurier russe contemporain. » Des aventuriers russes ? On lui en cite dix. Lui a cherché son contraire le plus absolu : Ungern, général balte des armées blanches (Ungern en allemand veut dire « pas volontiers »). La quête dura longtemps. Le Mors aux dents, dit Claude Roy, est « un livre sang et steppe ». (…)

Dominique Desanti, Le Monde, 25 novembre 2005

Lire la suite de l’article dans les archives du Monde :
http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?offre=ARCHIVES&type_item=ART_ARCH_30J&objet_id=924474